1999

Ce millésime a produit 79.962 bouteilles d'un vin composé de 85% de Merlot, de 12% de Cabernet Sauvignon et de 3% de Cabernet franc.

Longtemps délaissé, à cause de l'intérêt porté au 2000, ce 1999 se révèle aujourd'hui un très bon millésime pour Gazin. La robe du vin est toujours intense avec des reflets noirs d'encre. Le nez offre des notes fines de fruits rouges et noirs : mûre, griottes, cassis, noyau, complétées par des parfums de sous-bois, de cuir, de fourrure, de truffe, avec des touches d'épices et de cannelle. En bouche la structure est à la fois fraîche et complexe. Les tanins sont bien fondus et harmonieux, offrant une belle finale soyeuse. Cependant ce vin doit toujours être décanté 2 à 3 heures avant sa consommation à température ambiante. Sa durée de vie, aujourd'hui, en 2014, est d'une dizaine d'années.

2000

Le millésime 2000 a produit 67.427 bouteilles de château Gazin. Le 2000 se compose de 85% de Merlot, de 12% de Cabernet Sauvignon et de 3% de Cabernet franc.

Ce vin, produit au tournant du millénaire, a bénéficié d'une réputation flatteuse à cause de son « millésime » alors qu'il ne représente pas vraiment un vin d'anthologie, même si sa facture est très convenable. Comme indiqué plus haut le 2001 est souvent considéré, à Pomerol, comme supérieur. Le vin offre une robe Bordeaux laissant paraître des notes d'évolution tirant sur le marron foncé, ce qui est normal pour son âge. Le nez offre des parfums de sous-bois, de cuir, de truffe, des notes animales, de goudron et de suie. En bouche le vin est rond et soyeux. Il présente un corps moyen mais équilibré avec une finale longue et fine. Ce 2000 est bon à boire aujourd'hui sans décantation à condition d'avoir été lentement porté à température ambiante - 18°- . Sa durée de vie est de 6/8 années.

2001

En 2001, le vignoble a produit 70.667 bouteilles d'un vin composé de 85% de Merlot, de 10% de Cabernet Sauvignon et de 5% de Cabernet franc.

2001 est une année qui a été un peu éclipsée par le 2000. En fait ce 2001 est souvent considéré comme supérieur au 2000, à Pomerol, et en tout cas à Gazin. Le vin offre une élégante robe Bordeaux. Le nez offre aujourd'hui les notes classiques et puissantes des pomerols qui ont un peu évolué: notes de sous-bois, viandées, de cuir, truffées, épicées qui éclipsent les traditionnels fruits rouges et noirs que l'on trouve dans la prime jeunesse de nos vins. En bouche le boisé est bien fondu. Les tanins sont aujourd'hui souples et le vin présente une certaine suavité, une bonne longueur et une finale soyeuse qui rend ce millésime très agréable à boire aujourd'hui et pour les 6/8 prochaines années.

2002

En 2002 le château Gazin a produit 37.200 bouteilles d'un vin composé de 85% de Merlot, 10% de Cabernet Sauvignon et de 5% de Cabernet franc.

Sa robe est d'un grenat moyen mais encore assez jeune. Le vin présente, au nez et en bouche, toutes les caractéristiques de sa famille pomerolaise, en moins puissant. Le 2002 est un petit millésime. Il est cependant équilibré et bon à boire aujourd'hui. Il fait partie des millésimes qui permettent d'attendre les vins qui méritent de vieillir. On peut le boire sans le décanter à condition tout de même de le mettre progressivement à bonne température - 17/18°-. Sa durée de vie est de 5/6 années.

2003

Le Château Gazin a produit 44.000 bouteilles, en 2003. La composition du millésime est de 80% de Merlot, 15% de Cabernet Sauvignon et 5% de Cabernet franc. 

Ce millésime a souffert de la vague de chaleur qui a sévi pendant l'été 2003. Contrairement à ce qui a été écrit ce n'est pas un grand millésime, en tout cas pas un millésime de garde. Il est bon à boire aujourd'hui… avant qu'il soit passé. Ce n'est pas tout à fait le cas pour ce Gazin qui a été vinifié de façon très douce en contrôlant les extractions, puis l' élevage, modéré, en barriques neuves (pas plus de 40% de bois neuf) .

Les vins pour lesquels on n'a pas procédé ainsi offrent aujourd'hui des produits secs, alcooleux et marqués par le bois… Ce 2003 Gazin a remporté la Grappe d'Or du Guide Hachette et reste, aux dires des commentateurs, la meilleure référence de sa catégorie, en 2003. Le Gazin 2003 présente une robe d'intensité moyenne. Ses notes olfactives sont plus sur le fruit rouge. Son acidité est assez présente d'autant que sa structure tannique est moyenne et manque un peu de maturité. Mais le vin est équilibré et peut se déguster aujourd'hui après une décantation de 2 ou 3 heures destinée à l'assouplir. Sa durée de vie est d'environ 6 à 8 années.

2004

Ce millésime a produit 93.000 bouteilles de Château Gazin. La composition du vin comporte 85% de Merlot, 15% de Cabernet Sauvignon et 5% de Cabernet franc.

Ce millésime présente une robe Bordeaux soutenue. En bouche le vin offre des notes de prune, de fruits rouges et noirs, beurrées. On y trouve déjà quelques notes tertiaires des pomerols : truffe, sous bois, pâté. Ce 2004 est bien en chair avec des tanins fondus. Equilibré et assez long en bouche il présente une finale douce et déjà soyeuse. N'ayant pas la structure des 2005 et 2009 il est prêt à boire aujourd'hui après une légère décantation. Sa durée de vie sera d'environ 10 années.

2005

Le millésime 2005 a produit 65.000 bouteilles d'un vin composé de 85% de Merlot, de 10% Cabernet Sauvignon et de 5% de Cabernet franc.

Il s'agit d'un grand millésime offrant une solide structure qui permettra à ce vin de vieillir pendant 30 années et plus. Sa robe est d'un bordeaux intense, presque noir. En bouche il offre des notes de fruits noirs et rouges : mûre, cerise griottes, cassis, groseille, auxquels s'ajoutent des touches de réglisse, de prune, d'épices. Le boisé dû à l'élevage en barriques est fondu et discret. On trouve déjà dans ce vin des parfums de truffe, de cuir, de sous-bois et des notes viandées, typiques des pomerols. Le vin est somptueux, long et ample en bouche avec des tanins fondus et souples, cependant bien présents en finale, jusqu'à ce qu'ils aient atteint leur maturité, après 10/15 années de vieillissement. Millésime à garder pour le moment.

2006

La production du Château Gazin 2006 a représenté 64. 000 bouteilles. La composition du millésime est la suivante : 90% Merlot, 6% Cabernet Sauvignon, 4% Cabernet Franc.

La robe est d'un bordeaux intense et profond. Le nez offre des notes de fruits mûrs : mûre, cerise noire. Elle et légèrement toastée. Le nez un peu floral présente des touches de caramel et lactées. Le boisé est bien fondu. En bouche le vin se montre soyeux et suave, bien équilibré avec une finale moyennement longue. Il est sans astringence ni amertume. Ce vin peut se boire aujourd'hui, en 2014, après ¾ heures de décantation mais aura une durée de vie de 10/15 ans.

2007

La production de ce millésime représente 72. 700 bouteilles d'un vin composé de 83% de Merlot, de 12% de Cabernet Sauvignon et de 5% de Cabernet Franc.

D'une façon générale ce millésime se révèle bien supérieur à ce qui avait été annoncé, notamment par la presse, au moment des premières dégustations. Avec un peu plus de recul on peut dire que Gazin a produit un vin d'excellente qualité pour le millésime qui n'a pas bénéficié de la grande maturité des 2010, 2009 et 2008. Sa robe est d'un bordeaux soutenu. Le vin offre les traditionnelles notes de fruits rouges et noirs. En bouche on trouve des tanins puissants et souples, un vin racé et riche, parfaitement équilibré, avec beaucoup de fraîcheur et une belle longueur. Ce vin peut se déguster aujourd'hui et dans les 10/15 années à venir. Une décantation de quelques heures lui permettra d'exhaler au mieux ses parfums.

2008

Ce millésime 2008 de Château Gazin a produit seulement 51 000 bouteilles d'un vin composé de 92% de Merlot, de 6% de Cabernet Sauvignon et de 2% de Cabernet Franc.

Sa robe est bordeaux foncée. Le vin, assez fermé pour l'instant, présente des parfums de fruits noirs : cassis, mûre. La bouche est longue et suave avec une belle finale qui se termine sur des notes de cacao. Ce 2008 doit vieillir quelques dix années avant de développer tous ses parfums. Sa durée de vie sera sans doute de 20 à 30 années. Une consommation plus rapide est possible à condition de le décanter 2 à 3 heures avant sa consommation (en le laissant dans son décanteur).

2009

Le millésime 2009 a produit 66.500 bouteilles d'un vin composé de 90% de Merlot, de 7% de Cabernet Sauvignon et de 3% de Cabernet Franc.

Ce millésime est puissant, charpenté et de robe bordeaux sombre et intense. Il présente des notes toastées, de fruits noirs, de cerise, de réglisse, d'épices. Ses tanins sont souples et ronds mais présents. Le vin est riche, somptueux, avec beaucoup de matière et long en finale. Il mérite un vieillissement de 8 à 12 ans dans votre cave et pourra se conserver de 25 à 30 années sans difficulté.

2010

Le millésime du Château Gazin 2010 est sans doute un grand vin, comme presque partout à Bordeaux en 2010. Ce vin qui vieillira 30 ans et plus, sans difficulté, est d'ailleurs plus dans la typicité traditionnelle des vins de Bordeaux que le 2009, millésime également très réussi mais dans un registre différent, jouant surtout sur la puissance.

2010 est en effet tout en suavité et en finesse, présentant un beau volume en bouche mais sans excès, avec une finale douce et pour l'instant encore un peu tannique. Le vin titre 14,5° d'alcool mais l'alcool ne se sent pas car les tanins mûrs, à la texture fine, sont suffisamment abondants pour équilibrer le vin. Le boisé est déjà parfaitement fondu et accompagne un nez complexe de fruits rouges et noirs, de tabac, d'amande, de vanille et de chocolat... La bouche est longue et soyeuse. Pas de lourdeur dans ce vin vif et frais.

Les cabernets francs et Sauvignon (14%) complètent harmonieusement les merlots (86%) qui le composent. Après 9 ou 10 années de vieillissement (2020) ce 2010 offrira, en outre, les notes traditionnelles des pomerols : truffe, sous-bois, fourrure, cuir et accompagnera à merveilles viandes rouges et gibiers à poils et à plumes. Le château Gazin a produit 78.000 bouteilles du millésime 2010 (et 34.000 bouteilles de son second vin : l'Hospitalet de Gazin) avec un rendement de 39 hl par hectare.

2011

Avec le millésime 2011 nous revenons à des vins plus classiques… sortant des millésimes exceptionnels de 2005, 2009 et 2010 Cependant ce 2011 n’a pas démérité. Avec des vendanges précoces : du 5 au 20 septembre pour les merlots et les 26 et 27 septembre pour les Cabernets francs et Sauvignon nous avons récolté une vendange mûre et de belle facture avec des rendements de 43 hl par hectare.

Le 2011 -74 000 bouteilles produites en Château Gazin et 47 000 bouteilles en second vin : l’Hospitalet de Gazin- est composé de 90% de cépage merlot, 5% de Cabernet franc et 5% de Cabernet Sauvignon. Une sélection assez sévère a permis de produire un vin bien structuré, assez charnu, tannique, élevé pendant 15 mois en barriques neuves (45%), le reliquat en barriques d’un vin. Le degré alcoolique du millésime est 13,45°. La robe du vin est bordeaux foncée et brillante. 2011 offre des notes tanniques, puissantes, avec des parfums de fruits rouges et noirs : cerise griotte et mûre, cassis, un nez légèrement toasté, vineux, poivré, avec une touche de caramel. En bouche le vin se révèle soyeux, assez ample, de bonne longueur et présente une finale certes tannique mais sans agressivité qui va s’assouplir avec le temps.

Il peut se boire dès aujourd’hui, après une ou deux heures de décantation, mais gagnera à attendre 5 années (2018). Sa longévité ne devrait pas dépasser une quinzaine d’années.

2012

Le millésime 2012 représente une baisse de 25% de la production du vignoble par rapport au 2011. Avec 31,9 hl par hectare -contre 43 hl pour le 2011- le vignoble a pu tout de même proposer 54 000 bouteilles d’un vin produit avec 100% de cépage merlot. En effet la récolte des merlots commencée le 20 septembre et poursuivie jusqu’au 4 octobre a permis de ramasser des raisins parfaitement mûr et d’excellente qualité, après les premières pluies de septembre qui ont rafraîchi les grappes, fait baisser le degré et augmenté légèrement la production en regonflant les baies. (Il faut dire que, outre les maladies classiques de la vigne que les vignerons ont tous connues au printemps et au début de juillet, l’été 2012 a été sec, trop sec, ce qui n’est jamais bon pour la vigne).

En revanche les cabernets ont été ramassés le 10 octobre, avant leur maturité parfaite, à cause des pluies très abondantes (avec 19° de température) qui menaçaient de développer très rapidement une pourriture capable de dégrader la qualité des raisins de façon irréversible en quelques jours… Donc, ramassage un peu précipité et maturité insuffisante, ce qui explique qu’il n’y ait pas de cabernets dans le grand vin en 2012, mais seulement dans le second vin : l’Hospitalet de Gazin, lequel a produit 23 000 bouteilles.

Ce 2012 se présente un peu comme les 2009 et 2010 : 14,5 degrés d’alcool que l’on ne sent pas au nez ni en bouche grâce à une forte mais soyeuse présence tannique qui équilibre le vin. De plus, ce « vin de pur merlot » (qui ne dépare pas avec le style des Pomerol puisque, traditionnellement le merlot domine largement dans l’appellation) offre un vin, bien sûr, gras, rond et souple mais sans lourdeur, avec de la fraîcheur au nez et en bouche. Nous sommes loin des vins de merlot tels qu’on les trouve parfois, où puissance et gras riment avec manque d’élégance et faible complexité. Le vin présente une robe bordeaux très soutenue avec des reflets noirs. Le nez est frais, plein de fruits rouges et noirs : framboise, cerise et cassis, complétés par une note boisé fondue (50% de barriques neuves). En bouche le vin est ample, élégant, suave, long et tout en finesse, laissant une bouche fraîche et légère, avec une finale longue, sans acidité marquée et offrant des tanins souples puisque bien mûrs.

Le millésime 2012 peut se boire dès aujourd’hui, même sans décantation, mais il sera meilleur après 5 ou 6 années de vieillissement (2018) au cours desquelles il aura développé un complément de notes classiques dans les Pomerol : sous-bois, truffe, cuir… Sa durée de vie ne devrait pas excéder 15/18 années dans de bonnes conditions de stokage.

2013

Le millésime 2013 est certainement ce que l’on appelle un millésime de vigneron, c’est à dire un millésime qui doit principalement ses qualités au savoir-faire du vinificateur. (Les 2013 offriront sans doute plus de bons vins que ce que l’on pouvait espérer après cette difficile récolte).

En effet nous avons tous souffert de conditions météorologiques médiocres, en mai - pluies et froid- provoquant une floraison inégale et parfois tardive, de la coulure et du millerandage sur les grappes. Ces phénomènes ont entraîné des vendanges plus tardives que d’habitude (début de la récolte le 27 septembre, fin de la récolte le 11 octobre, sous la pluie). Des foyers de pourriture sont apparus en cours de vendange, au demeurant pas trop dommageables. En effet lorsque l’on vendange à la main on peut trier les grappes à la vigne. Le reste de la récolte est ensuite nettoyé au cuvier, si nécessaire, sur les deux tables de tris.

Avec un rendement de seulement 27hl par hectare la récolte a permis de produire 47.500 bouteilles de Château Gazin d’une qualité plus qu’honnête. Ce millésime, tout comme le 2012, est 100% merlot. Les cabernets francs et Sauvignon ont été assemblés dans le second vin : l’Hospitalet de Gazin. Ils n’étaient pas tout à fait assez mûrs pour intégrer le premier vin. Mais notre second vin est tout de même composé de 73,5% de merlot ce qui donne à ses 32.000 bouteilles une texture souple.

Le degré d’alcool du millésime est de 13° et son élevage n’a pas dépassé 15 mois en barriques en incluant la fermentation malo-lactique en barriques, avec 49% de barriques neuves. Le vin est souple et ne présente pas d’acidité marquée car les raisins étaient mûrs. Il offre les traditionnelles notes des Pomerol : fruits rouges (cerise), puis notes de sous-bois, viandées, fumées et grillées, sans la même intensité que dans un millésime plus construit.

L’âge va lui donner plus de complexité mais ce vin sera à boire jeune et dans les 10/12 ans, soit au plus tard en 2027. (Pour l’anecdote ce 2013, lors d’une première dégustation, en 2014, a été noté 90/92 par Robert Parker, ce que nous considérons comme un beau compliment et un encouragement).

2014

Le millésime 2014 de château Gazin renoue avec les vins traditionnels de Bordeaux et de Pomerol. Sa facture classique diffère des millésimes précédents : 2012 et 13, des vins 100% merlot, assez inhabituels à Gazin, même si Pomerol offre des vins très majoritairement merlot. Ces 2012 et 2013 sont agréables à boire aujourd'hui ou dans les quelques prochaines années, mais pas assez structurés pour mériter un long vieillissement en bouteilles.
 
2014 est composé de 95% de merlot et de 5% de cabernet franc, ce dernier cépage ayant été particulièrement réussi en 2014 contrairement au cabernet Sauvignon. Notre vignoble a produit dans ce millésime 65 000 bouteilles de château Gazin (et 56 100 bouteilles de second vin : l'Hospitalet de Gazin. C'est dire si notre sélection a été exigeante pour préserver la qualité du premier vin). Le titre alcoométrique est de 13,5 degrés mais ce niveau d'alcool ne pénalise pas la dégustation grâce à la belle structure tannique du vin qui en fait un produit mûr, complexe et équilibré.
 
Les vendanges se sont déroulées entre le 19 septembre et le 4 octobre, pour les merlots, et le 8 octobre pour les cabernets.
 
Le 2014, d'une robe bordeaux foncée, offre une attaque puissante et une belle longueur en bouche. On y trouve des notes de fruits noirs -mûres, cassis- et rouges -cerises noires- et déjà quelques parfums de sous-bois mais également des notes d'encens et de cèdre, notes chaudes (balsamiques) qui confirment la maturité de la vendange 2014.
 
Il convient de le laisser vieillir pendant quelques années, huit années environ, pour qu'il atteigne sa pleine maturité et se présente avec toute la complexité des pomerols : truffe, notes de cuir, viandées… Sa structure devrait lui permettre de « tenir » une quinzaine d'années, soit jusqu'en 2030.

2015

Avec le millésime 2015  le  Château Gazin a le plaisir de proposer  à ses amateurs un grand vin. (Mais nous savons déjà que le millésime 2016  sera également excellent !).  82 000 bouteilles de ce millésime 2015  ont été produites pour le Château Gazin et 22 000 bouteilles  pour le second vin du domaine : l’Hospitalet de Gazin.  Soit  un rendement de 36hl par hectare.

 

Les vendanges  se sont déroulées  ente le 10 et le 24  septembre (les 10, 11, 15, 18, puis 21, 22, 23, et 24)  pour les merlots et le 7 octobre pour les cabernets francs et sauvignon. Cet étalement du  ramassage des raisins à la main traduit notre volonté de vendanger des raisins à parfaite maturité,  mais en évitant soigneusement la sur maturité afin de préserver fraîcheur et complexité. 
 
Le  grand vin titre 14,5 degrés/%  et se compose de 95% de merlot et de 5% de cabernet franc. Les cabernet sauvignon n’ont pas  été retenus pour l’assemblage du grand vin et ont été intégrés dans le deuxième vin.  L’assemblage de l’Hospitalet de Gazin comporte 82% de merlot et 18% de cabernet sauvignon. 
 
Le château Gazin  2015 présente une acidité totale de 3,16 (en grammes d’acide sulfurique/litre), un pH (potentiel Hydrogène) de 3,85 et un indice de polyphénols totaux de 84.  L’élevage de 18 mois a été effectué avec 50% de barriques neuves et 50% de barriques de un vin. La deuxième fermentation, malo-lactique, a été réalisée pour la  moitié du grand vin en barriques neuves,  le reste de la récolte effectuant  traditionnellement cette deuxième fermentation  en cuves béton.

Ce château Gazin  mis en bouteilles en juin 2017 devra terminer son élevage par un vieillissement de quelque 8/10 années dans votre cave pour atteindre sa pleine maturité. Le vin aura alors une  durée de vie de 15/20 années. Certes vous pourrez le consommer sans attendre ces 8/10 années de vieillissement  mais il conviendra alors de le décanter et de le laisser trois ou quatre heures dans son décanteur avant consommation afin qu’il développe ses arômes et améliore encore l’élégance et la finesse  de ses tanins. Il offrira alors un nez de sous-bois, de truffe,  de cuir que viendront compléter les notes de fruits noirs et rouges (framboise, cerise griotte, cassis, mûre), d’encens, de cèdre, de violette… émanant d’un vin soyeux, ample et rond, très long en bouche. 
 

* Millésime d'exception